logo demenager facile

Comment bénéficier de la prime de déménagement ?

Économie famille avec petite fille

En moyenne, nous démé­na­geons entre 4 à 5 fois au cours de notre vie. Cet évé­ne­ment demande sou­vent un cer­tain bud­get. Afin de pal­lier les dépenses liées à votre démé­na­ge­ment, nous vous conseillons de vous ren­sei­gner sur les dif­fé­rentes aides aux­quelles vous avez droit. 

En France, l’aide finan­cière la plus uti­li­sée est la prime de démé­na­ge­ment

Attri­buée par la CAF ou la MSA, en fonc­tion du régime de pro­tec­tion sociale, elle s’élève aux alen­tours de 1000 euros. Cette aide est la seule des­ti­née à aider les familles nom­breuses dans leur pro­jet de déménagement. 

Afin de connaître les condi­tions d’attribution, vous trou­ve­rez ici toutes les infor­ma­tions concer­nant cette prime.

Qu’est-ce que la prime de déménagement ? 

La prime de démé­na­ge­ment est une aide finan­cière attri­buée par la Caisse d’Allocations Fami­liales (CAF) ou la Mutua­li­té Sociale Agri­cole (MSA). C’est une prime ver­sée sous condi­tion de res­source. C’est-à-dire que son obten­tion dépend de la situa­tion finan­cière du demandeur. 

Elle rem­bourse les dépenses rela­tives au démé­na­ge­ment, telles que le coût de la loca­tion de voi­ture, les frais d’essence ou les frais de péages d’autoroutes. Cette prime peut éga­le­ment rem­bour­ser le coût de la prise en charge de votre démé­na­ge­ment par une entre­prise spé­cia­li­sée

Cette aide finan­cière est ver­sée en une seule fois, direc­te­ment par vire­ment ban­caire. Vous devrez pour cela véri­fier, lors de la consti­tu­tion de votre dos­sier, la vali­di­té de votre rele­vé d’identité bancaire. 

Quel est le montant de la prime de déménagement ? 

Depuis le 1er avril 2021, le mon­tant de la prime de démé­na­ge­ment a aug­men­té. Ancien­ne­ment à hau­teur de 974,90 euros pour une famille de 3 enfants ain­si que 81,24 euros par enfant supplémentaire.

Elle est aujourd’hui à 995,54 euros ain­si qu’un sup­plé­ment de 82,96 euros par enfant dans chaque famille dépas­sant le nombre de trois enfants.

Afin de vous aider dans la com­pré­hen­sion des condi­tions d’attribution de cette prime, voi­ci un tableau récapitulatif :

prime déménagement selon enfants

Quelles sont les conditions pour bénéficier de la prime de déménagement ?

La prime de démé­na­ge­ment s’adresse exclu­si­ve­ment aux familles nom­breuses qui démé­nagent quand leurs foyers s’agrandissent. 

Pour en béné­fi­cier, vous devez rem­plir ces dif­fé­rentes conditions :

  • Avoir au moins 3 enfants à charge
  • Avoir droit à l’Aide Per­son­na­li­sé au Loge­ment (APL) ou à l’Allocation de Loge­ment à carac­tère Fami­lial (ALF) dans votre nou­veau logement 
 

Pour que la prime de démé­na­ge­ment vous soit accor­dée, vous devez démé­na­ger en pré­pa­ra­tion de l’arrivée d’un nou­vel enfant ou suite à son arri­vée. Votre démé­na­ge­ment doit avoir lieu après le pre­mier jour de votre troi­sième mois de gros­sesse et avant les deux ans de l’un de vos enfants. 

Pour pré­tendre à la prime, vous devez rési­der en France métro­po­li­taine ou dans les DROM-COM. 

Comment demander la prime de déménagement ? 

En réa­li­té, la prime de démé­na­ge­ment n’est pas une avance de tré­so­re­rie, mais un rem­bour­se­ment. Votre demande doit donc être faite suite à votre démé­na­ge­ment afin de pou­voir four­nir les pièces jus­ti­fi­ca­tives néces­saires. Une fois votre dos­sier com­plé­té pos­té­rieu­re­ment, vous pour­rez béné­fi­cier du rem­bour­se­ment de tout ou par­tie des sommes engagées.

Les démarches afin d’effectuer votre demande sont simples. Vous pou­vez la réa­li­ser faci­le­ment en rem­plis­sant un rapide for­mu­laire, à télé­char­ger sur le site de la CAF ou sur celui de la MSA.

Toutes les familles sou­hai­tant pro­fi­ter de cette prime doivent se rap­pro­cher de la Caisse d’Allocations Fami­liales, sauf en cas d’affiliation à la Sécu­ri­té Sociale Agricole. 

Si jamais vous ne connais­sez pas la Caisse d’Allocations Fami­liales à laquelle vous êtes affi­lié, ren­dez-vous sur le site du Ser­vice Public. Vous y trou­ve­rez les infor­ma­tions néces­saires sur la CAF à laquelle vous êtes rattaché. 

Peu importe votre régime de pro­tec­tion sociale, les deux demandes de prime de démé­na­ge­ment sont simi­laires et le for­mu­laire est com­mun. En plus du for­mu­laire com­plé­té, vous devez joindre à votre dos­sier, le jus­ti­fi­ca­tif de votre démé­na­ge­ment ain­si que les dépenses liées à celui-ci. 

 

Si vous pas­sez par une socié­té de démé­na­ge­ment, accom­pa­gnez votre dos­sier de la fac­ture acquit­tée de l’entreprise. Afin de faci­li­ter la prise en charge de votre dos­sier, assu­rez-vous que la fac­ture contienne le maxi­mum d’informations sur votre démé­na­ge­ment. La date du démé­na­ge­ment, l’adresse de départ ain­si que celle d’arrivée doivent être anno­tées clai­re­ment sur la facture. 

Si vous avez réa­li­sé vous-même votre démé­na­ge­ment, accom­pa­gnez votre dos­sier des jus­ti­fi­ca­tifs de frais divers de votre démé­na­ge­ment. Vous avez le droit de deman­der le rem­bour­se­ment de la loca­tion du véhi­cule uti­li­sé pour démé­na­ger, ain­si que les frais d’essence et de péages. N’oubliez pas de conser­ver les dif­fé­rentes fac­tures et tickets de caisse. 

Lorsque vous dépendez de la CAF

Votre dos­sier com­plé­té, il doit être adres­sé à la Caisse d’Allocations Fami­liales de votre nou­veau lieu de rési­dence. Pour que celui-ci soit étu­dié, vous devez le faire par­ve­nir au plus tard 6 mois après votre démé­na­ge­ment. Vous pou­vez pour cela trans­mettre votre dos­sier par mail ou par cour­rier. Pour confir­mer le for­mat d’envoi accep­té par votre nou­velle CAF, vous pou­vez prendre contact par télé­phone, par cour­riel, par cour­rier pos­tal ou en vous ren­dant direc­te­ment sur place afin de dis­cu­ter avec un conseiller. 

Votre demande envoyée, vous rece­vrez un accu­sé de récep­tion et de prise en charge de votre dos­sier sous un délai de 15 jours. Si votre dos­sier est com­plet et que votre demande est accep­tée, le ver­se­ment du rem­bour­se­ment est effec­tué dans les plus brefs délais. Le temps de trai­te­ment du dos­sier peut tout de fois prendre du temps. 

Lorsque vous dépendez de la MSA

Contrai­re­ment à la CAF, votre demande de prime de démé­na­ge­ment peut être effec­tuée via cour­riel et cour­rier, mais éga­le­ment en ligne. Ceci direc­te­ment via votre compte depuis “Mon espace privé”.

Votre dos­sier doit éga­le­ment être trans­mis sous un délai de 6 mois suite à votre déménagement. 

Pour plus de ren­sei­gne­ments sur le che­mi­ne­ment du trai­te­ment de votre dos­sier, vous pou­vez contac­ter votre MSA par télé­phone ou direc­te­ment sur votre espace personnel. 

Faites preuve de trans­pa­rence sur les dif­fé­rentes aides finan­cières vous ayant été octroyées suite à votre démé­na­ge­ment. Lors de l’avancement du trai­te­ment de votre dos­sier, il peut vous être deman­dé de plus amples infor­ma­tions sur ces aides. Notam­ment la nature et le mon­tant. Vous devrez alors four­nir une attes­ta­tion de l’organisme ou de l’employeur. Les dif­fé­rentes aides déjà accor­dées peuvent comp­ter lors du cal­cul de la prime de démé­na­ge­ment et influen­cer le mon­tant déployé pour vous aider. Dans le cas où celles-ci seraient infé­rieures à 995,54 euros, la CAF ou la MSA vous ver­se­ra la dif­fé­rence afin d’atteindre le mon­tant mini­mum de la prime de déménagement. 

Si une aide n’a pas été décla­rée lors de la for­ma­tion de votre dos­sier, cette omis­sion peut alté­rer le bon trai­te­ment de votre dossier. 

Plus d’informations sur la demande de la prime de déménagement

Si vous êtes dans l’incapacité d’effectuer l’avance du paie­ment des frais de votre démé­na­ge­ment, vous avez tout de même droit à la prime de déménagement.

En cas de situa­tion pré­caire, une avance peut vous être accor­dée. Celle-ci peut prendre en charge entre 50 et 75 % des frais néces­saires au déménagement.

En cas de refus de votre demande de la prime de démé­na­ge­ment, vous pou­vez contes­ter la déci­sion de refus. Pour cela, vous devez sai­sir la com­mis­sion de recours amiable. Il vous suf­fit d’envoyer un cour­rier, de pré­fé­rence avec accu­sé de récep­tion, à votre CAF ou à votre MSA. Ceci dans un délai de deux mois après la déci­sion de refus. 

Si mal­heu­reu­se­ment la prime de démé­na­ge­ment ne vous est pas accor­dée mal­gré votre demande de recon­si­dé­ra­tion, vous pou­vez vous rap­pro­cher de l’un de nos conseillers. Il sera à même de vous ren­sei­gner sur les dif­fé­rentes aides finan­cières rela­tives au déménagement. 

 

Pro­fi­tez de notre outil de simu­la­tion pour obte­nir gra­tui­te­ment vos 3 devis de déménagement

 

Obte­nez vos devis de déménagement

 

Nos conseillers sont à votre dis­po­si­tion afin de défi­nir vos besoins et vous gui­der à chaque étape

 

Non, la prime de démé­na­ge­ment est réser­vée aux familles de mini­mum trois enfants et plus. Pour en béné­fi­cier vous devez être sur le point d’accueillir un nou­veau-né ou que l’un de vos enfants ait maxi­mum deux ans. 

La prime de démé­na­ge­ment s’élève exac­te­ment à 995,54 euros, pour une famille de trois enfants. Dans une famille plus nom­breuse, un sup­plé­ment de 82,96 euros sera ajou­té par enfant. Pour connaître le mon­tant exact qui peut vous être attri­bué, vous pou­vez vous rap­pro­cher de la CAF ou de la MSA. Tout dépend de votre régime de pro­tec­tion sociale. 

Une demande de la prime de démé­na­ge­ment doit être faite au plus tard 6 mois après votre emmé­na­ge­ment. Ces délais pas­sés, votre dos­sier ne sera pas étudié.

Lors de votre demande de la prime de démé­na­ge­ment, vous devrez four­nir à la CAF ou à la MSA la preuve de votre démé­na­ge­ment. Notam­ment les fac­tures des ser­vices que vous sou­hai­tez vous faire rem­bour­ser. La prime peut vous per­mettre de rem­bour­ser le coût de la loca­tion d’un véhi­cule, de l’essence et des péages. Elle peut éga­le­ment rem­bour­ser les ser­vices d’une socié­té de démé­na­ge­ment. Vous devez donc pen­ser à gar­der une preuve de vos dépenses tout au long de votre chan­ge­ment de domicile. 

Avant d’envoyer votre demande, vous devez vous assu­rer que la CAF ou la MSA pos­sède les infor­ma­tions néces­saires à l’étude de votre dos­sier. Véri­fiez au préa­lable que vous avez bien com­mu­ni­qué votre rele­vé d’identité ban­caire, votre adresse, votre situa­tion fami­liale et le nombre d’enfants à votre charge.