Quel pourboire laisser à un déménageur ?

pourboire déménageurs

D’où vient le pourboire ? 

La rumeur veut que les pour­boires nous pro­viennent de la Grande-Bre­tagne. Au 18è siècle, un res­tau­ra­teur aurait ins­tal­lé sur son comp­toir un réci­pient gra­vé de l’inscription “To insure prompt­ness”, que l’on peut tra­duire par “pour assu­rer la promp­ti­tude”. Ain­si, les client pres­sés pou­vaient y lais­ser quelques pièces, encou­ra­geant le ser­vice à s’occuper d’eux en priorité.

 

En France, le pour­boire tel qu’on le connaît ne s’est démo­cra­ti­sé qu’un siècle plus tard, pour récom­pen­ser un ser­veur s’étant mon­tré par­ti­cu­liè­re­ment effi­cace et aimable. Il s’est répan­du en Europe de la même façon, pour, petit à petit, s’étendre à dif­fé­rents corps de métiers.

 

Aujourd’hui nous don­nons tou­jours des pour­boires au res­tau­rant ou au café, mais éga­le­ment aux livreurs à domi­cile, baga­gistes, guides tou­ris­tiques, taxis, coiffeurs…

 

Le nom “pour­boire” est très lit­té­ral, indi­quant clai­re­ment que cette petite somme d’argent per­met­tra à son béné­fi­ciaire d’aller “boire un verre”. Les tra­duc­tions de ce mot dans des langues étran­gères sont les mêmes : “Trink­geld” en alle­mand, “Na chaï” en russe, “Gor­je­ta” en portugais…

 

Quant à “Tip” en anglais… il s’agit tout sim­ple­ment de l’acronyme de la fameuse ins­crip­tion “To insure promptness”.

Les pourboires à l’étranger

Les fran­çais n’ont pas l’habitude de lais­ser auto­ma­ti­que­ment des pour­boires, même lorsqu’un ser­vice a été cor­rec­te­ment ren­du. A l’étranger, nous sommes connus comme n’étant pas très généreux !

 

Dans les pays anglo-saxons, le pour­boire est une véri­table ins­ti­tu­tion, et il peut être très mal vu de ne pas en lais­ser. Aux Etats-Unis, il est conseillé de don­ner 15 à 20% du mon­tant de l’addition, ou quelques dol­lars aux baga­gistes ou guides tou­ris­tiques. Pas de panique si vous n’avez pas de liquide, tous les ter­mi­naux de cartes ban­caires vous per­mettent d’inscrire la somme du pour­boire que vous choisissez !

 

Dans le sud de l’Europe, comme en Espagne, en Ita­lie ou au Por­tu­gal, vous pou­vez lais­ser 5 à 10% du mon­tant de l’addition, ou, dans un taxi, arron­dir le mon­tant de la course à la dizaine supérieure.

 

Atten­tion, à l’inverse, dans des pays asia­tiques tels que la Chine, la Corée du Sud ou le Japon, lais­ser un pour­boire peut pas­ser comme une insulte ! Ils est per­çu comme de l’argent que l’on don­ne­rait à une per­sonne qui n’arrive pas à joindre les deux bouts.

Doit-on laisser un pourboire à ses déménageurs ? 

Il n’est bien sûr pas obli­ga­toire de don­ner un pour­boire à ses démé­na­geurs, mais si vous avez appré­cié le tra­vail effec­tué par votre équipe de démé­na­ge­ment, un petit billet qui sera par­ta­gé entre eux sera gran­de­ment apprécié !

 

N’hésitez pas éga­le­ment à pen­ser aux petites atten­tions qui peuvent faci­li­ter une jour­née de manu­ten­tion et de mise en car­tons : par temps chaud, des bou­teilles d’eau pour tout le monde seront les bienvenues !

 

Les démé­na­geurs aus­si aiment faire plai­sir ! Cer­tains de nos pres­ta­taires offrent par­fois des crois­sants ou des piz­zas à leurs clients, pour que la jour­née de démé­na­ge­ment se passe dans la sym­pa­thie et la bonne humeur.

Vous avez des questions ? 

Démé­na­ger Facile vous aide à y voir plus clair dans l’organisation de votre démé­na­ge­ment et répond à vos questions.

🚚  Je consulte les ques­tions fré­quentes pour orga­ni­ser mon déménagement !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email