Emménager en couple, une nouvelle étape de votre vie à deux

emménager en couple

Cer­tai­ne­ment l’étape la plus impor­tante de votre vie de couple, vous voi­là fin près pour vous ins­tal­ler et vivre quo­ti­dien­ne­ment avec votre moi­tié. En revanche, emmé­na­ger en couple n’est pas de tout repos, vous allez quit­ter votre domi­cile et votre par­te­naire éga­le­ment. Ce qui signi­fie deux endroits à démé­na­ger en même temps !
L’organisation n’est pas à négli­ger, voi­ci quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair.

Les points importants d’une vie à deux

Vous allez emmé­na­ger en couple pour la pre­mière fois avec votre par­te­naire, ce n’est pas rien. Quel enga­ge­ment, féli­ci­ta­tions ! Mais atten­tion, il y a quelques élé­ments à prendre en compte. Emmé­na­ger en couple va chan­ger votre quo­ti­dien. Mais en bien ! Un fri­go tou­jours plein, vous n’aurez plus froid la nuit, par­fois même trop chaud, vous par­ta­ge­rez votre salle de bains entre vos che­veux et les poils de barbe.

Votre situation financière

Pré­cau­tion impor­tante : il est indis­pen­sable de connaître la situa­tion finan­cière de votre moi­tié. Votre pre­mière moti­va­tion dans la recherche de votre loge­ment sera le mon­tant du loyer. Vous ne devez donc pas négli­ger l’importance de fixer des règles sur la répar­ti­tion des charges dans votre vie quo­ti­dienne. Divi­ser le loyer par 2, ou défi­nir qui  peut payer les courses et l’autre le loyer. L’essentiel c’est que vous soyez d’accord sur la répar­ti­tion des charges.

 

Vous pou­vez aus­si créer un compte com­mun à la banque pour les dépenses géné­rales, et gar­der votre compte per­son­nel pour vos autres dépenses. Le tout est de trou­ver l’équilibre qui vous convien­dra à tous les deux.

Votre organisation quotidienne

Bien sûr, même s’il est  avan­ta­geux finan­ciè­re­ment d’emménager en couple et d’habiter à deux, cela engage beau­coup de responsabilités.

 

Avant d’emménager vous avez eu de mainte occa­sion de pas­ser du temps ensemble, vous devez donc connaître votre par­te­naire un mini­mum pour vous déci­der de vivre avec lui/elle. Il est impor­tant de dis­cu­ter au préa­lable de votre orga­ni­sa­tion quo­ti­dienne, afin d’éviter que l’un de vous se sente lésé et se retrouve à faire la vais­selle, les courses et la cui­sine tous les jours. Si vous êtes sur la même lon­gueur d’onde vous n’aurez aucune crainte et tout se dérou­le­ra dans la joie et la bonne humeur.

Votre emménagement

Si vous pos­sé­dez tous les 2 un loge­ment, vous allez devoir dis­cu­ter de ce que vous sou­hai­tez gar­der ou non. Pos­sé­der 2 meubles TV ou encore 2 fri­gos ne vous sera sur­ement pas utile. Vous allez devoir vous mettre d’accord sur le tri de vos affaires. Si vous déci­dez de vous débar­ras­ser de cer­taines choses encore en bon état, faites un geste auprès d’une asso­cia­tion pour les gens qui en ont besoin. Quelqu’un pour­rait en avoir l’utilité et vous ferez  une bonne action.

 

En revanche, si vous n’aviez pas de loge­ment avant et qu’il s’agit de votre pre­mière demeure, une liste des affaires à ache­ter pour emmé­na­ger  en couple serait une bonne chose à faire. Elle vous per­met­tra en plus d’établir votre bud­get en fonc­tion des meubles dont vous avez besoin. Il est aus­si pos­sible de pas­ser par des asso­cia­tions ou encore de faire le tour de votre entou­rage pour récu­pé­rer des choses qui ne servent plus. Des bonnes solu­tions pour faire des éco­no­mies si vous êtes étu­diants ou débu­tants dans la vie active.

Lorsque vous emmé­na­gez ensemble, n’oubliez pas de signa­ler votre chan­ge­ment d’adresse. Vous pou­vez le faire direc­te­ment en ligne auprès de plu­sieurs orga­nismes, comme les impôts, la CPAM, votre four­nis­seur de gaz et d’électricité, pôle emploi, etc…

Ces démarches peuvent être réa­li­sées dans les 2 mois pré­cé­dant votre ins­tal­la­tion. Pen­sez à pré­ve­nir votre employeur et votre banque.

De plus, La Poste pro­pose un ser­vice de sui­vi de cour­rier. Et lors du démé­na­ge­ment, il ne vous res­te­ra plus qu’à mettre vos noms sur la boîte aux lettres.

 

Si vous per­ce­vez une allo­ca­tion ou une aide comme le RSA, ou une allo­ca­tion loge­ment, il vous fau­dra décla­rer votre chan­ge­ment d’adresse avec un jus­ti­fi­ca­tif de domi­cile (fac­ture télé­pho­nique, fac­ture de gaz…)

Concer­nant les impôts, après avoir signa­lé votre chan­ge­ment d’adresse, vous conti­nue­rez de décla­rer vos reve­nus sépa­ré­ment tant que vous êtes en union libre, à la dif­fé­rence des  per­sonnes mariées ou pacsées.

 

Concer­nant votre ou vos véhicule(s), il vous fau­dra faire ins­crire votre nou­velle adresse sur votre carte grise. Vous n’avez pas besoin par contre de chan­ger l’adresse de votre per­mis de conduire.

Enfin, si cet évé­ne­ment vous tra­casse et que vous avez du mal à l’organiser faute de temps, sachez qu’il existe des pro­fes­sion­nels du démé­na­ge­ment qui peuvent vous accom­pa­gner et vous pro­po­ser le devis le plus adap­té à vos besoins.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email