Développement durable : une 1ère mission réussie pour Captain Planète

Nos valeurs et nos engagements / Toutes les actualités | Publié le 09/07/2020

Chez Déménager Facile, nous avons un “Captain Planète” : Anthony. 

 

Son rôle est de nous aider à prendre de meilleures décisions pour réduire le bilan carbone de nos opérations.  Anthony a même analysé le thème des moyens de paiement, car il a pressenti que cela pouvait être une piste d’amélioration. Il est tombé de sa chaise en découvrant l’ampleur du désastre !

 

Saviez-vous que les coûts de transaction représentent près de 2,7 milliards d’euros en Europe ? C’est le montant évalué en 2015 par PPI, une société allemande de conseil bancaire. Si vous croyez que cela ne vous concerne pas, vous vous trompez. Les banques finissent toujours par récupérer ces frais directement ou indirectement auprès de leurs clients, sous la forme d’abonnement ou de frais financiers. Bref, vous payez votre part d’une manière ou d’une autre.

 

Le plus grand fautif de ce gâchis financier est le chèque. 

 

developpement durable

Les français sont les derniers européens encore attachés au paiement par chèque

 

Heureusement le chèque a quasiment disparu dans la plupart des pays européens, mais pas en France ! Dans l’hexagone, un paiement sur 10 était encore fait par chèque en 2016 et, selon la Banque Centrale Européenne, cela représentait 84% du volume des chèques en Europe !

 

Le chèque demeure donc un anachronisme, ancré dans les vieilles habitudes en France. Toujours selon PPI, Ie traitement d’un chèque coûte 50 fois plus cher qu’une transaction électronique ! 

 

On ne parle même pas du gâchis écologique par la production de centaines de tonnes de chéquiers par an, de bordereaux de remise en papier, de lettres timbrées acheminées à grand renfort d’émission de gaz à effet de serre. Le désastre est autant écologique que financier.

 

Chez Déménager Facile, nous acceptions les chèques et avons même reçu un chèque déchirés en 12 morceaux, reconstitué par des mètres de scotch ! Cette goutte d’eau a fait déborder le vase. Notre “Captain Planète” Anthony, soucieux de notre bilan carbone, a tiré la sonnette d’alarme. Nous sommes une entreprise engagée sur le développement durable : nous ne pouvions rester indifférent face à ce gâchis. 

 

Il fallait agir. Nous avons interdit le chèque. Nous ne l’acceptons plus. Terminé. Kaputt. Finito. Si un client insiste pour payer par chèque, nous le refusons. 

 

En effet, si notre client a un chéquier, il a un compte bancaire, alors pourquoi ne pas utiliser ce compte bancaire directement au lieu de passer par l’horrible intermédiation anti-écologique du chèque par la poste ?

 

 

Le prélèvement automatique : le moyen le plus simple et le plus écologique pour les transactions

 

Nous nous sommes alors décidés pour le prélèvement automatique : c’est le moyen de paiement le plus sûr, le plus écologique et le moins coûteux pour la communauté. 

 

Le client doit juste saisir ses références bancaires une fois et toutes les transactions sont ensuite possibles : paiement des arrhes pour la réservation du déménagement, paiement du solde de la prestation et même le remboursement sur le compte du client pour compenser d’éventuels dommages.

 

Nous prélevons notre client avec son acceptation, sur les montants accordés et l’informons toujours des prélèvements plusieurs jours à l’avance, par email. Tout est clair, limpide, automatisé, sécurisé.

 

Le prélèvement automatique bat tous les autres systèmes : la carte bancaire (fini les cartes expirées, les plafonds bloqués) et le virement (fini la perte de temps pour le client). Nous ne proposons plus que ce seul moyen de paiement.

 

Notre Captain Planète peut enfin dormir tranquille. Nous participons à l’effort collectif et réduisons le bilan carbone de nos opérations, sur les moyens de paiements comme sur le reste.

cta checklist