Comment préparer ses plantes avant un déménagement ?

demenager plantes

Comment protéger ses plantes et s’organiser pour un déménagement réussi ? 

Dans un démé­na­ge­ment, tous vos biens ne peuvent être dépla­cés de la même façon. Vos plantes, par exemple, néces­sitent une prise en charge par­ti­cu­lière et des soins adaptés.

Planifier son déménagement avec des plantes 

Vos plantes sont un élé­ment par­ti­cu­lier du démé­na­ge­ment : en effet, leur manu­ten­tion et leur éven­tuel embal­lage doivent être faits avec plus de pré­cau­tions que pour des meubles. De plus, cer­taines grandes plantes peuvent peser très lourd sans que vous ne le sachiez, si vous n’avez pas l’habitude de les déplacer.

 

Les démé­na­geurs devront aus­si orga­ni­ser leur entre­po­sage dans le camion. Contrai­re­ment à une table ou une biblio­thèque, on ne peut rien poser au-des­sus d’une plante !

 

C’est pour­quoi vous devez, lors de votre entre­tien avec un conseiller Démé­na­ger Facile, lui pré­ci­ser le nombre de plantes à trans­por­ter, leur taille et leur  type. N’oubliez pas éga­le­ment de les mon­trer au tech­ni­cien qui effec­tue­ra une visite de votre domicile. 

Comment préparer ses plantes au déménagement ? 

  •  Véri­fiez que vos plantes ne soient pas infec­tées par des para­sites. Si c’est le cas, trai­tez les suf­fi­sam­ment en avance pour qu’elles soient en bonne san­té le jour du départ.
  •  Chan­gez les pots en terre, sus­cep­tibles d’endommager les plantes s’ils se cassent, par des pots en plas­tique. Les pots en terre pour­ront être trans­por­tés sépa­ré­ment comme n’importe quel autre objet fragile.
  •  Si vous met­tez plu­sieurs petites plantes dans des car­tons, sta­bi­li­sez-les afin qu’elles ne s’entrechoquent pas. Vous pou­vez créer des cales impro­vi­sées à l’aide de papier jour­nal ou de mor­ceaux de poly­sty­rène. N’oubliez pas de faire des trous dans les car­tons pour lais­ser pas­ser l’air, et de tapis­ser le fond des car­tons avec de l’essuie-tout imbi­bé d’eau.
  •  N’arrosez pas vos plantes à par­tir de quelques jours avant le départ, en fonc­tion de leurs besoins res­pec­tifs. L’eau gor­gée dans les plantes pour­rait fuir dans le camion, et trem­per vos autres car­tons et meubles.
  •  Si besoin, atta­chez les plantes à un tuteur, afin d’éviter qu’elles ne se déforment sous les secousses du trajet.

 

Il est bien-sûr pros­crit  d’opter pour une immo­bi­li­sa­tion ou un sto­ckage en garde-meubles si vous trans­por­tez des plantes : celles-ci n’y sur­vi­vraient pas.

Comment déménager des plantes de jardin ? 

Il est éga­le­ment pos­sible emme­ner des plantes de votre jar­din. Cela ne pose pas plus de com­pli­ca­tions que des plantes d’intérieur, mais demande éga­le­ment quelques précautions.

 

  •  Déter­rez les plantes la veille du déménagement.
  •  Assu­rez-vous que la terre autour des racines soit humide, et embal­lez-les dans un sac plas­tique que vous pou­vez fer­mer her­mé­ti­que­ment, afin d’éviter tout assèchement.
  •  Si vous esti­mez que vos plantes sont trop volu­mi­neuses, vous pou­vez n’emmener que quelques bou­tures afin de les ins­tal­ler dans votre nou­veau jar­din. Il suf­fi­ra de les embal­ler dans de l’essuie-tout humide, lui-même ran­gé dans un sac en plas­tique fer­mé hermétiquement.
  •  A l’arrivée dans votre nou­veau loge­ment, vous n’aurez peut-être pas de temps à consa­crer au jar­di­nage ! Vous pou­vez sim­ple­ment creu­ser un trou dans le jar­din et y dépo­ser les plantes et bou­tures, que vous re cou­vre­rez som­mai­re­ment. Cela per­met­tra de les main­te­nir en bon état jusqu’à ce que vous pre­niez un moment pour les plan­ter en bonne et dûe forme.

🚚  N’hésitez pas à faire appel à un pro­fes­sion­nel pour votre déménagement

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email