Le Blog

Déménager Facile apporte son soutien aux artisans déménageurs

Nous proposons des services avantageux pour les clients mais également pour les prestataires membres de la plate-forme Déménager Facile.

 

Le métier des entreprises de déménagement

 

Les entreprises de déménagement ont pour mission d’emballer/déballer les objets, de réaliser les cartons, de démonter et remonter les meubles et de transporter les biens plus ou moins fragiles et volumineux, pour le compte d’un particulier ou d’une entreprise. Aujourd’hui, en France, 90% des entreprises de déménagement ont moins de 10 salariés. A la tête, le patron est homme d’orchestre, à la fois sur les chantiers et au téléphone. Il encadre son équipe, gère les imprévus, fait les visites, les devis et se charge de la partie administrative.

 

(suite…)

Bien préparer son achat immobilier avant le déménagement

Vous avez toujours rêvé d’organiser votre propre pendaison de crémaillère, ambiance bohème chic, lampions et molkky, les idées fusent pour votre achat immobilier. Il va cependant falloir attendre encore un peu et suivre quelques étapes importantes avant de réaliser ce rêve. Peut-être pour vous l’occasion de sauter le pas et d’investir dans le bien immobilier dont vous avez toujours rêvé.

 

On vous livre les grandes étapes à suivre pour un achat immobilier en toute sérénité.

achat immobilier

Etape 1 : Le budget, le point de départ de votre achat immobilier

 

Définir le budget dont vous avez besoin pour financer votre bien ne se fait pas en deux temps trois mouvements. Caractéristiques du bien, localisation, futurs travaux à prévoir…vous devez faire le point sur vos envies.

 

Avantages maison vs. appartement

 

De manière générale, les primo-accédants se tournent vers l’achat d’un appartement en guise de premier choix. Il faut dire que l’appartement offre plusieurs avantages, budget plus abordable, commerces de proximité et transports à disposition ou encore charges de copropriété partagées….

 

Il se peut que pour des raisons familiales, vous souhaitiez investir dans un espace plus grand où vous pourrez accueillir le petit dernier de la famille et ça se comprend ! L’un des plus gros avantages de la maison, c’est sans aucun doute le calme, pas de voisin bruyant à l’horizon, libre à vous d’organiser une soirée entre amis dans votre jardin. Et si ça peut vous éviter des conflits au quotidien, c’est une bonne chose.

 

Mais halte aux idées reçues, le prix d’un bien immobilier peut varier en fonction de la zone où il se trouve. Ainsi, un appartement en zone tendue peut être affiché au même prix qu’une maison en périphérie et avec une surface bien plus petite.

 

A vous d’identifier vos priorités !

 

 

Etape 2 : La recherche de bien, un véritable parcours du combattant

 

Professionnel vs. Particulier

 

Professionnel ou particulier ? Votre coeur balance et on vous comprend. Passer par un particulier n’est peut-être pas le bon plan si vous souhaitez acheter rapidement.

 

En revanche, s’entourer d’un professionnel peut être utile si vous ne connaissez pas bien le marché de l’immobilier.

 

Agent immobilier, promoteur ou encore chasseur immobilier. A vous de choisir le professionnel le plus adapté à votre projet.

 

Vous pouvez aussi choisir de vous en charger seul, si le temps n’est pas une contrainte pour vous c’est encore mieux. Passer par un particulier limite les frais comme les honoraires par exemple, et donc évite de venir gonfler votre enveloppe.

 

Les sites de recherche en ligne

 

Le numérique est votre allié, alors prenez de l’avance et commencez à chercher votre futur bien sur internet. Sites de recherche immobilière ou application, vous avez de quoi faire, tout dépend de vos habitudes de navigation. Cela vous évitera de faire des allers-retours inutiles entre les agences. D’ailleurs, vous pouvez passer par une application mobile comme Pretto Search qui vous permet de trouver les annonces les plus proches de vos critères dans toute la France. Vous aurez l’embarras du choix !

 

 

Etape 3 : Le financement de votre achat immobilier, la pierre à l’édifice

 

Vous voilà enfin rassuré, vous avez fini par trouver la perle rare, votre choix se portera finalement sur l’achat d’une maison. Compromis signé, vous êtes enfin soulagé. Mais ce ne sera pas suffisant !

Vous allez comme beaucoup de primo-accédants devoir passer par la case crédit immobilier.

Attention, à partir de ce moment, il vous reste entre 45 et 60 jours pour trouver votre financement.

Et pas question pour vous de perdre du temps et de l’argent, on vous conseille de passer par un professionnel du crédit. On entend souvent par là, l’accompagnement d’un courtier immobilier qui vous aide dans vos démarches et négocie le meilleur taux immobilier et les meilleures conditions auprès des banques à votre place.

En échange, il vous demandera de régler des frais de courtage afin de le rémunérer pour son accompagnement tout au long de votre projet. C’est le cas de Pretto qui vous propose des frais de courtage deux fois moins cher que les courtiers classiques en contrepartie d’un service de qualité.

Règle n°6 : pendant ton déménagement, l’énorme plante tu ne bougeras pas.

Etape 4 : L’acte authentique, le début de votre nouvelle vie de propriétaire

 

Vous en avez parcouru du chemin avant d’arriver à cette étape. Vous avez l’offre de prêt signée entre les mains, alors contactez votre notaire afin de convenir d’un rendez-vous pour la signature de l’acte authentique de vente.

 

N’oubliez pas c’est à ce moment même que vous payez les frais de notaire, le prix du bien ainsi que les frais de garantie.

 

Bravo, vous faites parti du club des propriétaires !

 

 

Etape 5 : Le déménagement, faites de la place dans votre emploi du temps de ministre

 

Vous avez tendance à faire les choses au dernier moment. Et même si cela vous a toujours réussi, il se peut qu’un jour ou l’autre la roue vienne à tourner. Autant prendre de bonnes habitudes dès maintenant. De toute manière le déménagement à la dernière minute ça n’existe pas.

 

Bonne nouvelle, on a la solution pour vous ! Munissez-vous d’un papier, d’un crayon et d’un calendrier de l’année en cours. Vous allez créer votre propre checklist de déménagement. Pensez à répertorier les étapes importantes, de la logistique à l’administratif puis annotez dans la marge, les périodes concernées. Par exemple, la recherche d’un professionnel du déménagement peut demander 1 à 3 semaines le temps de recevoir les devis et de comparer les meilleures offres.

 

Cela vous laisse aussi le temps de prévenir vos amis pour ne pas vous retrouver seul le jour J avec vos 45 cartons sur les bras.

 

Pensez à anticiper votre achat immobilier et faites les choses dans l’ordre. Cela vous évitera bien des surprises.

Déménagement Covid : La responsabilité de l’employeur engagée

L’épidémie de Covid 19 aura profondément modifié notre vision de la mobilité, des déménagement de nos collaborateurs. De confinés nous sommes désormais déconfinés et les déménagements sont à nouveau autorisés depuis quelques mois. Cependant les risques liés à l’épidémie sont encore bien présents dans notre quotidien. L’euphorie de cette libération a laissé place à un stress facilement perceptible. D’après une récente étude réalisée par OpinionWay 89 % des sondés jugent le déménagement stressant dans le contexte actuel.

demenagement Covid

Comment organiser un déménagement en période de Covid ?

 

La mobilité professionnelle est un enjeu bien connu des entreprises. Faire grandir un collaborateur, retenir les meilleurs éléments ou faire venir de nouveaux talents sont les incontournables de votre politique des ressources humaines. Pour autant cela ne doit pas faire oublier vos obligations en matière de sécurité au travail.

 

Comment assurer la mobilité des collaborateurs en cette période troublée ?

 

 

Une obligation de sécurité édictée par l’article L-1421-1 du code du travail

 

L’employeur est tenu de prendre toutes les dispositions et mesures visant à assurer la sécurité et la protection physique et mentale de ses salariés. Ces mesures comprennent :

 

  • Des actions de prévention des risques professionnels
  • Des actions d’informations et de formation
  • La mise en place d’une organisation et des moyens adaptés

Il ne s’agit pas uniquement de mettre en place des actions ayant pour objectif de diminuer le risque mais bien d’empêcher la survenue d’incidents. À défaut, la responsabilité de l’employeur pourrait être recherchée. En cas de défaut à ses obligations de sécurité l’entreprise et son dirigeant s’exposent à des sanctions financières et pénales importantes.

 

La mobilité professionnelle du collaborateur est quotidiennement au cœur des préoccupations de l’entreprise.

 

 

D’une obligation de résultat à une obligation de moyens renforcés 

 

De multiples jurisprudences sont venues appuyer la lecture de l’article L-1421-1 du code du travail, permettant ainsi de mieux appréhender les obligations de l’employeur. 

 

Chronologiquement, nous pouvons retenir les suivantes :

 

  • 15 janvier 2004 : Le tribunal des affaires de sécurité sociale dans sa décision, jurisprudence Karachi, a établit un précédent en invoquant une obligation de résultat en matière de sécurité rappelant que la responsabilité de l’employeur est engagée s’il n’empêche pas un risque dont il avait connaissance.
  • 07 juin 2006 La cour d‘appel de Paris, jurisprudence Jolo, oblige l’employeur à informer ses collaborateurs des risques encourus lors de leurs déplacements à l’international 
  • 07 décembre 2011 : La cours de cassation dans son arrêt, jurisprudence Abidjan, a étendu au cadre privé l’obligation de sécurité de l’employeur au collaborateur en déplacement à l’international
  • 22 septembre 2016 et 01 février 2017 : La chambre sociale de la cour de cassation, dans ses arrêts Air France, a modifié la lecture en assouplissant l’obligation de sécurité de l’entreprise vis-à-vis des ses salariés. Passant d’une obligation de résultat à une obligation de moyens renforcée. Ainsi la responsabilité de l’employeur ne peut plus être engagée si celui-ci peut démontrer avoir mis en œuvre les moyens nécessaires à la protection de ses salariés.

 

Il convient désormais pour les entreprises, sauf nouvelle jurisprudence, de mettre tout en œuvre afin d’optimiser au maximum la protection de ses collaborateurs. Le déménagement devient donc un point clé en période de Covid actuel.

Comment faire dans le cadre d’une mobilité professionnelle de vos collaborateurs ?

 

 

La visite à distance ou dématérialisée, l’arme anti-Covid

 

Le préalable du déménagement est toujours l’estimation de la volumétrie, le cubage. Ce dernier est réalisé en visite présentielle au domicile du déménagé. Dans les conditions sanitaires actuelles et en vertu du respect des gestes barrières il s’avère délicat de continuer à procéder ainsi. 

 

Les innovations dans le secteur du déménagement permettent dès à présent de choisir ce que nous pouvons qualifier d’arme anti-propagation du virus Covid-19. 

 

Les visites domiciliaires pouvant présenter des risques de contamination nous avons décidé de les remplacer par des visites à distances. Aucun contact direct, un respect des recommandations gouvernementales et gain de temps pour tous.

 

La visite sera réalisée au moyen du smartphone de votre collaborateur, sans qu’une application ne soit installée. Vous permettant en outre de respecter les conditions d’application de la règlementation RGPD

 

Durant cette visite technique nos conseillers pourront estimer précisément, comme s’ils étaient présents, la volumétrie à déménager. Au terme de l’entretien d’une durée de 30 à 60 minutes, en fonction de la taille du logement, notre équipe sera en mesure de proposer la tarification la plus adaptée au besoin.

 

Prenez les devants de vos prochaines mobilités en nous consultant dès à présent.

💡Contactez-nous

 

Vous pouvez vous rapprocher de notre service en charge de la relation entreprise afin d’obtenir de plus amples renseignements ou télécharger la présentation de notre offre d’accompagnement.

Comment optimiser son espace quand on emménage?

Lorsque l’on parle de déménagement il est souvent question d’emménagement et d’optimisation d’espace. À quelle place mettre le canapé, dans quel sens mettre le lit. L’appropriation des lieux est souvent délicate. 

 

Lors de la visite de son futur logement, alors qu’il est vide, il est assez difficile de se projeter sur la place que prendra le mobilier. 

 

L’opération est encore plus épineuse quand on emménage et que tout est encore en cartons. En moyenne, le nouvel arrivant changera trois fois le mobilier de place avant de réussir à optimiser l’espace.

 

Vous changerez en moyenne 3 fois les meubles de place avant de trouver la meilleure disposition.

quand on emmenage

Et si le déménagement rimait avec travaux ?

 

Un coup de peinture par ici, du papier peint par-là, la touche de personnalisation est importante pour l’appropriation des lieux. En fonction de l’ancienneté de votre nouveau logement il sera sûrement nécessaire de faire plus qu’un simple rafraîchissement. Afin d’optimiser l’espace ou de mettre le logement à vos goûts, des travaux seront éventuellement à prévoir. Mais comment faire ? Le faire soi-même avec la contrainte du temps et du résultat attendu ou faire intervenir un professionnel pour s’assurer que tout soit bien fait ? 

 

C’est souvent à ce moment que l’architecte arrive à votre secours.

 

C’est quand même mieux quand c’est bien fait

 

 

Quand deux cerveaux d’architectes se rencontrent ça fait des étincelles.

 

Olivier et Simon sont deux amis qui vous veulent du bien. Ils ont eu l’idée géniale de mettre la technologie au service des architectes et de leurs usagers. Pour ces deux amoureux des choses biens faites l’important « c’est de choisir le bon architecte ». Ils souhaitent grâce à ce nouvel outil rompre avec l’idée reçue qu’un architecte « ça coûte une fortune ! ». 

 

Mais comment font-ils ?

 

L’idée est vieille comme le monde, l’appel d’offres, ce fonctionnement très connu de nos administrations publiques. Or cela n’avait jamais été appliqué aux architectes et pour tout public. 

 

Le principe est astucieux : Un particulier désireux de réaliser des travaux (agrandissement, rénovation…) lance son propre appel d’offres. Il fallait y penser et surtout le faire.

 

Habituellement, un particulier va consulter un architecte afin de produire une première ébauche. Il doit ensuite renouveler l’opération autant de fois que nécessaire afin de trouver le bon projet et le bon prix. Une opération pouvant se révéler longue et fastidieuse. Et comme dit l’adage « Le temps c’est de l’argent ». 

 

Votre temps est précieux et Archibien l’a très bien compris.

 

Les premiers échanges ne coûtent rien. Toute leur équipe est là pour vous expliquer comment mener votre projet avec le concours d’un architecte. Archibien vous proposera ensuite un forfait d’accompagnement indépendant du budget de l’opération.

Les deux créateurs ont un leitmotiv « Réaliser votre projet, en mieux » une phrase qui résume toute la passion mise dans chaque réalisation.

 

 

Un fonctionnement en 3 étapes

 

Une fois votre inscription terminée l’équipe d’Archibien se met au travail et prend votre attache. Le déroulement des opérations se fait en 3 étapes distinctes :

 

  1. Établir votre cahier des charges 

 

Vous allez définir précisément votre projet : le style voulu, les matériaux à sélectionner, le budget consacré ou encore le délai imparti. Un spécialiste réalise alors un cahier des charges précis.

 

  1. 4 semaines, 3 architectes sinon rien

 

L’équipe d’Archibien sélectionne les meilleures agences d’architectes en fonction de vos attentes. Les critères de choix sont par exemple : la localisation géographique, le style choisi, la typologie des travaux à réaliser.

Les agences dessinent votre projet, établissent les devis et constituent un dossier complet (photos d’exemples, plans, délai prévisionnel) Elles ont 4 semaines pour rendre leurs travaux.

 

  1. Le grand jury

 

Vous allez recevoir les trois propositions par mail afin de vous en imprégner. Archibien organise ensuite une présentation par les architectes sélectionnés. Chacun va exposer et défendre son projet devant le grand jury. Le grand jury c’est vous et deux experts présents juste pour votre dossier. Après le jeu des questions réponses vous pourrez choisir en toute transparence le projet vous correspondant parfaitement.

 

C’est un peu comme à l’école et c’est vous qui êtes l’examinateur.

 

 

Rassurez-vous les perdants du concours n’auront pas travaillé pour rien. Ils seront dédommagés par Archibien. « Toute peine mérite salaire ».

 

Tous les travaux sont réalisables avec Archibien, de la construction à la rénovation. Un outil précieux à mettre entre toutes les mains pour s’assurer d’un bon emménagement dans votre future résidence.

Commentaires

cta checklist